ABAP – 4ème partie

ABAP - Hello World
Programme ABAP : Hello World
De retour, déjà, pour votre plus grand plaisir !

Rentrons tout de suite dans le vif du sujet et abordons la syntaxe du langage ABAP.
Nous prendrons l’exemple d’un simple programme pour commencer, un hello world, histoire d’être original.

Notre programme hello world sera, comme tous les programmes hello world, très simple. Il suffit de créer le programme, et d’insérer le code suivant :
WRITE : / 'Hello World'.

Et c’est tout. Exécuter le programme (après compilation) affichera à l’écran Hello World.

À noter :

  • en général, les mots-clés sont écrits en majuscules (un outil intégré et configurable appelé pretty printer s’en charge automatiquement).
  • en commentaire (la ligne débute par une étoile), un événement de programme (nous en reparlerons plus bas).
  • l’instruction WRITE permet d’écrire à l’écran (si si je vous assure). Les deux-points permettent d’enchaîner plusieurs instructions WRITE en une seule, chacune séparée par une virgule. Le slash (/) permet de créer une nouvelle ligne à l’écran.

En ABAP, les instructions sont écrites ligne à ligne. Il n’est pas aujourd’hui possible d’enchaîner des instructions comme :
var1 = fnct1(saisie_utilisateur1) + (fnct2(saisie_utilisateur2)

En réalité, ça commence à être possible dans le contexte objet, mais cela reste encore limité.

Par contre, comme dans le cas du WRITE, on peut faire suivre plusieurs mêmes instructions comme :

WRITE : 'Hello', 'World'.

Il existe des événements de programme (et c’est spécifique aux programmes uniquement). Il faut les distinguer de la programmation évènementielle comme on l’a connaît habituellement, dans la mesure où l’on n’a pas la main sur le déclenchement de ces événements.

  1. Initialisation : c’est un événement qui est exécuté en premier. Avant même l’affichage de l’écran de sélection.
  2. Écran de sélection : comme son nom l’indique, un écran est affiché lors de l’exécution du programme et l’utilisateur doit saisir les paramètres d’exécution (c’est très vague, par exemple : une liste de n° de client pour un programme de suppression des clients)
  3. START-OF-SELECTION : cet événement prend lieu après la validation de l’écran de sélection. Typiquement, les sélections en base des données nécessaires au traitement du programme.
  4. END-OF-SELECTION : cet événement fait suite directement au précédent. Deux écoles se distinguent ici : certains se contentent de gérer les sorties écrans (ou autres supports) dans cet événement, d’autres y effectuent les traitements suite aux sélections en base.

Il existe d’autres événements notamment pour gérer les événements de génération du compte-rendu (sorties écran) mais ils sont rarement utilisés (en tout cas, par moi).

Le prochain article illustrera l’utilisation d’un écran de sélection simple en améliorant notre super programme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *